Alstom dans la tourmente

 

Perte de vitesse du côté du géant français, situation financière délicate… Patrick Kron, le PDG du groupe Alstom, a besoin de capitaux, et le rachat d’une partie des activités semble inévitable. 
 

 

 

 

Génèse

Alors que les négociations pour un rachat de la branche énergie du groupe par General Electric allaient bon train, le gouvernement, favorable à un regroupement européen, a fait pression pour ralentir les échanges. Se donnant 48h de réflexion pour rencontrer les dirigeants, le PDG d’Alstom reçoit alors une seconde offre, allemande celle-ci, de la part du groupe Siemens.

Problématiques

Le secteur énergie d’Alstom pèse lourd, représentant plus de 70% de l’activité. Et autant d’emplois qui pourraient disparaître en France en cas de rachat par un groupe étranger. C’est pourquoi François Hollande, lui-même, a déclaré que “l’Etat a(vait) forcément son mot à dire”, tant pour la maîtrise de son indépendance énergétique que pour le maintien des emplois en France, dans un pays qui peine à faire baisser le taux de son chômage.

 

Les propositions

General Electric

L’américain propose de racheter la branche énergie d’Alstom, pour un montant d’environ 12 milliards d’euros.
Il s’engage également à faire de la France le siège mondial de ses éoliennes en mer, et à relocaliser une partie de ses activités disséminées en Europe sur le territoire de l’hexagone.

Siemens

La proposition et les montants annoncés sont équivalents, mais l’allemand va plus loin, proposant d’apporter une partie de ses propres activités ferroviaires (autre fer de lance du groupe Alstom) pour soutenir le français. La volonté est annoncée de “créer deux champions européens, l’un dans l’énergie, l’autre dans le transport“.
Autre grande proposition du voisin outre-Rhin : il promet de ne procéder à aucun licenciement en France durant 3 ans.

 

Les négociations devraient donc se prolonger encore dans les jours qui viennent, avant de connaitre l’avenir du groupe Alstom en France.

Alstom

Ajouter un commentaire

Champs obligatoires *. Votre adresse mail ne sera pas publiée.