Chauffage : abandonner le fioul permet d’obtenir une prime

 Le gouvernement français n’est plus actuellement en faveur de l’utilisation des chaudières au fioul bien qu’il soit encore utilisé par 3 millions de foyers. Pour encourager les Français à abandonner ce type de chauffage, on a décidé d’accorder une prime à tous ceux qui choisissent d’autres alternatives de chauffage.

Réduire le coût et la pollution

L’objectif du gouvernement dans cette initiative est de réduire le coût de chauffage et la pollution. Comme ce n’est pas le cas avec le fioul qui se révèle très cher et polluant. L’État a déjà invité les foyers à mettre de côté cette source de chauffage en mettant en place le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique). Il s’agit par conséquent de choisir une autre alternative par exemple une pompe à chaleur qui est couverte par un crédit d’impôt de 30 %.

La tendance de l’Énergie renouvelable

Actuellement, la tendance se met au côté des énergies renouvelables des chaudières à gaz d’une performance énergétique très élevée. Une fois que vous décidez d’installer l’un de ces systèmes, vous êtes le bénéficiaire de cette prime exceptionnelle. Le fioul a été toujours accusé comme responsable des émissions de gaz à effet de serre et des montants élevés dans les factures de chauffages des ménages. Il s’agit du renforcement de l’initiative « Coup de Pouce économie d’énergie » qui a été lancée dans les années précédentes. Il est à noter que la prime à la conversion des chaudières peut être cumulée avec d’autres aides comme le CITE, Habiter mieux agilité de l’Anah et l’Ecoprêt à taux zéro.

Quels sont les travaux éligibles ?

Vous bénéficierez de cette prime lorsque vous réaliserez des travaux d’isolation sur les différentes parties de votre maison notamment les combles, les toitures, les murs, les planchers bas et fenêtres ou portes-fenêtres isolantes. Lorsque vous installerez une pompe à chaleur, un chauffe-eau solaire, une chaudière à condensation ou biomasse individuelle, un ballon thermodynamique, un chauffage aux bois et radiateurs à chaleur douce. La mise en place d’un programmateur de chauffage, des systèmes VMC double flux et simple flux hygroréglable, des robinets thermostatiques et d’une régulation par sonde est aussi éligible.

Ajouter un commentaire

Champs obligatoires *. Votre adresse mail ne sera pas publiée.