La loi de l’offre et de la demande

Loi de l'offre et de la demande de l'économie

La loi de l’offre et de la demande se situe au cœur de l’économie. Chacun de ces concepts a sa propre définition. Le premier désigne la quantité de biens ou de services échangés par les entreprises contre un certain prix. La demande quant à elle définit l’ensemble des marchandises qu’un consommateur peut acheter.

Les fondements de la loi de l’offre et de la demande

Les économistes parlent souvent de cette loi pour définir les hausses et les baisses des prix sur le marché, en général. Ces variations sont également constatées par les consommateurs. Ces derniers pensent que le prix proposé par les vendeurs est établi de manière unilatérale. Pourtant, la situation est tout à fait autre : chaque vente suit la loi de l’offre et de la demande. Le principe demeure fort simple : plus un bien est rare, plus son prix est élevé. À l’inverse, une grande quantité de marchandise implique un prix de vente bas.

Le principe

Le principe du prix d’équilibre résulte également de la loi de l’offre et de la demande. Ce rapport suppose la quantité de biens offerts et l’importance des demandes sur les mêmes marchandises. Le compromis entre le prix d’estimation par le consommateur et celui des entreprises productrices implique le prix d’équilibre. D’autre part, cette loi ne s’applique pas de la même manière à chaque fois. Actuellement, les consommateurs achètent irrationnellement des produits au prix fort bien qu’il en existe d’autres bons marchés. C’est notamment le cas avec les Smartphones derniers cris.

L’issue de la loi de l’offre et de la demande

De nos jours, les différentes enseignes tendent de s’éloigner de cette loi. Chaque marque essaye de s’émanciper en ayant recours aux différentes stratégies marketing. Les grandes entreprises utilisent le storytelling ou emploient des influenceurs dans le but d’attirer davantage les consommateurs et de stimuler leur demande. Les vendeurs ont tendance à bannir progressivement le comportement rationnel des clients. Cela provoque l’hyper consommation, une réalité constatée par les économistes et les sociologues.

Ajouter un commentaire

Champs obligatoires *. Votre adresse mail ne sera pas publiée.