L’importance d’une bonne fréquence d’étalonnage en entreprise

Fréquences d'étalonnage

En industrie comme en laboratoire, les outils de mesure sont utilisés au quotidien. Les résultats obtenus découlent sur des prises de décision plus ou moins importantes, avec comme enjeu la réputation de l’entreprise. C’est pourquoi les parcs d’instruments doivent régulièrement être vérifiés, surveillés. Car avec le temps, l’usure et les chocs répétés génèrent des décalages croissants entre les valeurs mesurées et les valeurs de référence : c’est ce qu’on appelle la dérive. Pour la maîtriser, les professionnels en métrologie conseillent d’établir des stratégies visant à optimiser les fréquences d’étalonnage. Il sera question de trouver le point d’équilibre entre des vérifications trop rapprochées ou trop espacées.

Pourquoi optimiser sa fréquence d’étalonnage ?

Bien souvent les professionnels des secteurs de l’industrie et des laboratoires s’appuient uniquement sur les recommandations des constructeurs ou des normes qui réglementent les périodicités d’étalonnage pour établir leur planning d’interventions. Or, ne pas prendre en compte la criticité ni le taux d’utilisation d’un instrument, c’est appliquer une règle générale sur un ensemble de cas particuliers. Certaines entreprises spécialisées, telles que Deltamu ou d’autres, suggèrent de réaliser des audits complets sur les parcs d’instruments de mesure, de façon à optimiser les fréquences d’étalonnage et réaliser d’importantes économies. Il a été observé que les techniques de périodicités permettaient aux secteurs de réduire leur budget dédié à la métrologie de 20%. Un gain considérable pour toute activité, qu’il s’agisse d’une société automobile, agroalimentaire ou chimique.

Les méthodes pour adapter sa périodicité

Depuis l’apparition des premiers outils d’optimisation utilisés par les industriels, tels que les cartes de contrôle, les sociétés de métrologie ont mis en place de réelles méthodologies. Celles-ci, présentées notamment dans le fascicule FD X 07 014 publié par l’AFNOR, permettent d’ajuster au mieux les fréquences d’étalonnage de façon à gagner en productivité et en exactitude. Parmi ces moyens, on pourra retenir la méthode OPPERET, particulièrement reconnue comme efficace en métrologie.

Ajouter un commentaire

Champs obligatoires *. Votre adresse mail ne sera pas publiée.