Aller au contenu

Offshoring, l’externalisation et nearshoring : des concepts à ne pas confondre

La mondialisation de l’économie a créé une révolution dans le domaine d’activité des entreprises des pays développés. En contrepartie de ce développement, la concurrence devient de plus en plus rude. Ainsi, divers concepts ont vu le jour concernant le mode de gestion des sociétés : offshoring, l’externalisation et le nearshoring. Découvrez dans cet article la différence entre ces notions.

Définition et avantages de l’offshoring

L’offshoring a été mise en œuvre par les Américains en 1970. Il consiste à délocaliser, soit ses services, soit sa production, vers un pays éloigné, où le coût de production moins cher. Ainsi, l’activité est gérée par une autre filiale de la société. Ce dispositif permet à la société de réduire les coûts de la production et augmenter ainsi les bénéfices. De surcroit, elle pourra être plus compétitive sur le marché. Souvent, les sociétés délocalisent dans les pays en voie de développement : Maurice, Madagascar et l’Inde.

La délocalisation à proximité ou nearshoring

Le concept est apparu dans les années 2000. Le nearshoring est également la délocalisation d’une activité vers une autre région où se situe l’entreprise ou vers un pays. La production est confiée à des fournisseurs ou des sous-traitants installés à proximité de la société qui donne l’ordre. Les idées de base du nearshoring sont les même que l’outsourcing et l’offshoring. Il a pour but de maintenir une bonne qualité de service. Parfois, la prestation est donnée à des pays comme la Tunisie, le Maroc et la Roumanie.

L’externalisation d’une entreprise

Les entreprises ont commencé à utiliser cette technique dans les années 1980. L’externalisation consiste à donner en sous-traitance l’activité d’une entreprise à un prestataire externe. Dans ce cas, le service est exécuté par une autre filiale qui ne s’attache pas à la société mère. Ainsi, les fournisseurs extérieurs pourront effectuer efficacement le travail grâce à leurs compétences. Les raisons qui motivent généralement les entreprises à externaliser sont le coût de la main-d’œuvre, la qualité liée à la prestation et la flexibilité des heures de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.