Aller au contenu

Paiement sans contact : Tout savoir sur ce mode de paiement

paiement sans contact

Choisir un produit, tendre un billet et recevoir sa monnaie, des gestes banals que nous effectuons tous les jours. Avec le paiement sans contact, vous pourrez vous passer de ces formalités. En effet, avec ce nouveau mode de paiement, il suffit de glisser sa carte sur un terminal et la transaction se réalise. Un procédé simple qui fait l’objet de polémiques en France.

Qu’est-ce que le paiement sans contact ?

paiement sans contactUn paiement sans contact consiste à éviter le maniement de monnaie en espèce au profit des cartes bancaires. Le principe est le suivant : un client approche sa carte bancaire (distance de 3 à 4 cm) d’un terminal (dans le magasin) pour payer le commerçant. La carte va s’y connecter par l’utilisation de la technologie NFC ou communication en champ proche. La transaction se fait de manière instantanée. Il n’y a aucun code à entrer, le rapprochement suffit. Il faut tout de même noter que la limite de la transaction est de 20 euros.

Les avantages du paiement sans contact

Actuellement, 58 % des cartes bancaires utilisées en France sont dotées de la technologie NFC pour un paiement sans contact. Le développement du paiement sans contact s’explique sans doute par les avantages que celui-ci offre. En effet, le paiement sans contact est plus pratique que le mode de transaction traditionnel avec carte. Vous n’aurez pas forcément besoin d’argent en espèce pour faire vos emplettes. Il suffit d’avoir votre carte sur vous pour payer. Sa rapidité et sa simplicité font également partie des avantages qu’il offre aux commerçants et aux particuliers.

Des lacunes constatées par les spécialistes

Le paiement est certes pratique, mais la sécurité des paiements laisse encore à prouver. Selon les cryptographes, le paiement sans contact n’est pas à l’abri d’un éventuel abus de la part du commerçant. En effet, lors d’un paiement sans contact, il n’y a aucune demande de confirmation à l’égard du client. Le terminal retire juste la somme. Or, il peut arriver que le commerçant soustraie un montant supérieur à l’achat de son client. On n’est donc pas à l’abri d’une surfacturation surtout pour ceux qui ne sont pas pointus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.