Une maison à énergie positive

Une maison à énergie positive est une maison qui produit plus d’électricité ou de chaleur qu’elle n’en consomme pour son fonctionnement. Le calcul de la différence est basé sur une période de un an. Si la période est plus courte, on parlera alors de maison autonome. Quand on évoque une maison à énergie positive, on parlera le plus souvent du confort que ce type de maison présente offre.

Une maison à énergie positive sous quelle forme


Une maison à énergie positive se différencie des autres maisons par son architecture. On y gagne en production d’énergie en équipant ses maisons d’une centrale à plaque solaire installée sur le toit. Ces plaques photovoltaïques permettent à la maison de produire sa propre énergie. Le surplus d’électricité produit peut être revendu auprès du réseau d’électricité comme EDF. L’énergie positive est synonyme de maison économe et écologique. Pour plus d’économie, les murs jouent un rôle capital. Les murs doivent être isolés aussi bien de l’intérieur qu’à l’extérieur. Nous pouvons alors limiter les pertes de transmission température. Les appareils de chauffage doivent aussi être optimisés pour avoir plus de chauffage tout en consommant le minimum d’énergie.


La valeur d’une maison à énergie positive


Les maisons à énergie positive apportent certes un avantage économique conséquent, mais leur conception requière également un investissement financier important. Ce type de maison est plutôt réservé aux ménages les plus aisés pour une question de coût de fabrication. Les technologies et les matériaux utilisés coûtent très cher. Posséder une maison à énergie positive est un investissement pour le présent et pour l’avenir. Lors d’une revente, une habitation homologuée énergie positive se vendra plus cher qu’une maison traditionnelle.


Les avantages d’une maison à énergie positive

Dans une maison à énergie positive, nombreux sont les avantages. Ces maisons n’entraînent aucune dépense énergétique à payer pour très peu de maintenance. Les premiers travaux à faire, à savoir changer les onduleurs des panneaux solaires, ne s’effectueront que 10 ans après leur première installation.

Ajouter un commentaire

Champs obligatoires *. Votre adresse mail ne sera pas publiée.